vendredi 31 octobre 2014

Bouchées de noix au raisiné figue et ail


"Celui qui a des noix en casse, celui qui n'en n'a pas s'en passe". Alors ça, c'est du proverbe ! Et que pensez-vous de celui-là : "La femme comme la noix, celle qui se tait est la bonne" ! On savait que la misogynie a l'art de pouvoir se loger dans tous les coins et les recoins, mais même dans la rondeur d'une noix ! C'est sûr, maintenant vous ne verrez plus les noix du même œil.
Sans plus tarder, je vous parle de mes bouchées de noix au raisiné de figue et ail, que je présente au défi à la noix d'octobre 2014 organisé sur le site Recettes.de.

Je compte environ 25 grammes de noix sèches par personne.
* Les noix sont trempées toute la nuit dans l'eau froide puis rincées.
* Je les mixe avec du persil et du piment d'Espelette.
* Pour faire une bouchée, je garnis un coquetier avec ce mélange puis je le renverse sur la paume de ma main et je tapote pour démouler.
* Je décore avec du raisiné de figues et ail en spirale.

Le raisin est en fait un vieux truc de mamées qui partaient grappiller le raisin de vendanges tardives et le mettaient des heures et des heures à cuire à feu doux jusqu'à obtenir une savoureuse réduction. Le raisiné Célimine est produit juste à côté de chez moi et je l'ai découvert au marché mais j'ai vu qu'il se vendait sur Internet aussi. À essayer absolument, d'autant que la gamme est large. Une idée pour les fêtes, à table comme en cadeau.

Faîtes-moi penser à vous parler bientôt de l'huile d'olive Terre2crète que j'ai découverte cet été. http://www.terre2crete.com/
Arnaud Gillet, le producteur, en pleine récolte, avec ses enfants ! https://www.youtube.com/watch?v=GXJKRVoFgHQ


lundi 4 août 2014

soupe froide de courgettes et mâche à l'ail

Tarte tatin, neige artificielle, bouillie bordelaise, chips... Le point commun ? Tous nés du hasard, comme ma soupe. C'est sûr, elle a de l'avenir !











J'ai le plaisir de faire partie du jury du défi soupes froides sur le site cuisinevg.fr ces mois de juillet-août 2014. Avec cette soupe, j'essaie de montrer l'exemple !





soupe froide de courgettes et mâche à l’ail

A l'extracteur de jus :

1 saladier de mâche assaisonnée à l'huile de noix, ail, vinaigre, bouillon de légumes sans sel

2 courgettes avec la peau (bio)

1 pomme Juliet


http://cuisinevg.fr/defi-soupes-froides
http://cuisinevg.fr/cuisine-sans-gluten
http://cuisinevg.fr/mache
http://cuisinevg.fr/courgettes
http://cuisinevg.fr/soupe
http://cuisinevg.fr/crusine
http://cuisinevg.fr/entrees
http://cuisinevg.fr/cuisine-vegetalienne


http://recettes.de/cuisine-végétarienne
http://recettes.de/cuisine-sans-gluten
http://recettes.de/mache
http://recettes.de/courgettes
http://recettes.de/soupe
http://recettes.de/crusine
http://recettes.de/cuisine-vegetalienne
http://recettes.de/entrees

mardi 1 juillet 2014

Santé naturelle versus vaccins (1 affiche et 2 bandes dessinées humoristiques)

 



"LA VIE, OUI ! MAIS SANS VACCINS ! 
autisme, lupus érythémateux, sclérose en plaques, mort subite du nourrisson, AVC, myofasciite à macrophages, eczéma, arthrite, diabète, hépatite, spondylarthrite, leucémie, narcolepsie, Alzheimer, thyroïdite, épilepsie, Guillain-Barré, méningite, névrite optique, asthme, maladie de Verneuil, pneumonie, asthme, allergies, etc.

+ de 800 effets secondaires listés par les fabricants de vaccins eux-mêmes dans leurs documents confidentiels

L'alimentation a un rôle majeur sur notre système immunitaire. Les carences nutritionnelles sont à l'origine de la plupart des maladies, avec les surcharges toxiques. les vaccins augmentent l'exposition aux toxines et poisons. l'immunité s'en trouve dangereusement affaiblie et l'individu devient plus sensible aux maladies."


 
BD réalisée à partir de témoignages réels !

Seuls 1 à 10% des accidents post-vaccinaux GRAVES sont comptabilisés. C'est ce qui ressort de publications médicales tout à fait officielles comme JAMA (Journal of the American Medical Association, en 1993) et la Revue du Praticien de Novembre 2011 pour n’en citer que quelques unes à avoir confirmé une telle sous-estimation/notification. Voici le lien vers ces deux publications :


  


 

jeudi 26 juin 2014

glaces aux noix, abricots, coco et citronnelle



Mouth-watering ! Eau-à-la-bouchesque dirait-on chez nos amis Grands Bretons. Mais c'est une herbe venue d'Inde que j'ai choisie pour le défi de dessert aux herbes auquel je participe. Une herbe qui s'appelle cymbopogon flexuosus, et plus connue sous le nom de citronnelle,  verveine des Indes, herbe citron ou lemongrass. Sous ses airs d'herbe folle se cache un parfum unique, frais et délicat. Ariane Erligmann décrit : « elle dégage une odeur de citron cuit, montante, fruitée suave, boisée chaude et légèrement rosée, avec une note de zeste de citron. Sa saveur est sucrée, acide et âcre, légèrement amère ».


Pour 4 glaces environ


Mixer

- 70g de noix (trempées une nuit dans une eau citronnée puis rincées)
- 200 ml de crème de coco
- 5 abricots
- 4 versées de cristaux d'huile essentielle de citronnelle

- 1 petit verre d'eau

Filtrer  dans un filtre à café permanent (écraser avec une cuillère à soupe)


mercredi 25 juin 2014

Tarte crue aux fraises et lemon curd

Oh les vandales... C'est tout ce que j'ai pu sauver ! Avec cette recette, je participe au défi cuisine Ramène ta fraise ! proposé par le site cuisinevg.fr.

Pour la pâte crue, je mixe :
- amandes (trempées une nuit et rincées)
- graines de sésame moulues à 50/50 avec les amandes (trempées et rincées aussi)
- pruneaux (quelques-uns)
- 1 peu d'eau de fleur d'oranger

nappage lemon curd : 
- un citron entier (non traité) dont j'extrais le jus

-  1 cc de kuzu dissout dans un peu d'eau
- le tout mis sur feu très doux en mélangeant sans arrêt jusqu'à ce que ça épaississe
- une fois épaissi, j'ajoute du miel

garniture :
fraises joliment taillées et disposées à votre guise










vendredi 30 mai 2014

Pâte à tartiner cacao goji



Et c'est avec beaucoup de joie qu'avec cette recette je participe au défi "comme un ? dans son bocal" organisé ce mois de mai 2014 par le site Recettes.de.


Vous m'en direz des nouvelles !


Mixer :
2 cuillères à soupe rase de cacao Van Houten
2 cuillères à soupe de baies de goji que je mouds (moulin à café SEB Prep'line)
1 briquette de 20 cl de préparation culinaire aux amandes Amandina Perl'amande (eau de source, amandes, gomme de guar, gomme de xanthane)
1 grosse cuillère à soupe de purée de cacahuètes
1 cuillère à café de poudre de vanille
2 gouttes d'extrait pur de vanille
1 cuillère à café d'eau de fleur d'oranger
2 cuillères à soupe de sirop d'agave
1 grosse cuillère à café d'huile de coco



http://recettes.de/defi-bocal
http://recettes.de/pate-a-tartiner
http://recettes.de/cacao
http://recettes.de/baies-de-goji
http://recettes.de/cacahuete
http://recettes.de/cuisine-sans-gluten
http://recettes.de/gouter
http://recettes.de/vanille
http://cuisinevg.fr/pate-a-tartiner
http://cuisinevg.fr/cacao
http://cuisinevg.fr/chocolat
http://cuisinevg.fr/baies-de-goji
http://cuisinevg.fr/cacahuete
http://cuisinevg.fr/cuisine-sans-gluten
http://cuisinevg.fr/gouter
http://cuisinevg.fr/vanille

lundi 28 avril 2014

Ma fraise à la sauvage

C'est le printemps ! La femme moderne trouve complètement dépassé de faire son grand nettoyage mais la mamée ne voit pas ça du même oeil. Votre mission commence par en trouver une. Vous l'avez ? Le plus dur est fait car elles se ressemblent toutes : mêmes rideaux, même nappe, même balai, même basse-cour, mêmes jardin, mêmes poubelles, même envie de grand nettoyage le 1er jour du printemps.... Ce 1er jour, elle sera saisie par la folle envie de faire son ménage en grand. Et c'est là que les travaux pratiques débutent pour vous.


Pour réaliser une fraise à la sauvage, voici votre liste de courses (et il faudra courir vite car les mamées sont de plus en plus lestes) :


- Commencez par la basse-cour car vous aurez tout d'abord besoin du support de votre fraise à la sauvage : une jolie dindonnette. Un conseil : prenez la plus docile.
-  Puis visitez l'étendoir. Vous y trouverez la nappe rouge à pois blancs que la mamée aura étendu sur son fil et qui vous servira à faire la blouse de la fraise. NB : Ce tissu sert parfois aussi à faire des rideaux de mamée que vous n'aurez aucun mal à vous procurer : soit étendus avec les nappes, soit à leur place mais comme au printemps la mamée aère tout en grand, vous n'aurez qu'à tendre le bras et tirer.
- vous en profiterez pour arracher le fil de l'étendoir que vous utiliserez pour tisser vos bagues fleurs de fraisiers avec le métier à tisser Hana-Ami
- N'hésitez pas à prendre un torchon ou deux. La mamée en a entassé des centaines et ça ne lui manquera pas. En revanche, cela vous servira à décorer l'œil de votre dindonnette dans les tons d'un fraisier. N'en décorez qu'un car la dindonnette aura besoin de son deuxième œil pour y voir un peu le temps du défilé.
- dans votre course folle, vous emporterez le balai posé contre le mur dans lequel vous taillerez des rondelles pour la tige de la fraise et le bracelet qui figurera les feuilles de fraisier 
- dans le jardin, vous trouverez des orties. Piquez-les mais veillez à ne pas inverser la tendance. Vous frotterez votre dindonnette avec pour la teinter de vert en veillant à bien dessiner des feuilles de fraisier.
- Dans la poubelle, vous trouverez empilés de vieux catalogues, des boîtes à chaussures, etc.  Vous découperez dans ce cartonnage la collerette de votre fraise.


Et voilà une jolie fraise... à la sauvage !


Si ma dindonnette ne sourit pas trop, c'est qu'elle se languit vraiment d'aller au carnaval. Mais maman sait très bien que si on attend pour prendre les photos, le maquillage sera moins frais.


http://recettes.de/defi-cuisine-sauvage









mardi 1 avril 2014

La Marche de l'Empereur version dessert sarrasin & chocolat








Quand le film documentaire est sorti en 2005, j'ai senti le besoin impérieux d'aller le voir, moi qui ne vais jamais au cinéma. Je dois dire que j'ai été absorbée tout du long, peut-être du fait de la narration originale qui utilise la méthode du récit à la première personne et nous laisse imaginer le point de vue interne d'un couple de manchots empereurs avec leur petit devant tous les obstacles qu'ils rencontrent. Pendant près d'une semaine, j'ai été habitée par le sentiment d'avoir un oeuf sur mes pieds et par l'angoisse qu'il ne tombe et se fendille. Et voilà qui augurait du genre de maman scrupuleuse et enveloppante que j'allais être.


Mais revenons à nos manchots empereurs : au mois de mai, la femelle pond un oeuf unique en forme de poire. Elle le dépose sur ses pattes puis va à petits pas rejoindre le mâle pour le lui présenter. Ne pouvant nidifier dans cet environnement, il porte l'oeuf sur ses pattes et le recouvre d'un épais repli de peau où la température peut atteindre 30°C. Il couvera 64 jours consécutifs, au plus froid de l'hiver, avant l'éclosion, tandis que la femelle, ayant épuisée ses réserves pondérales, retournera à la mer durant deux mois pour se nourrir. L'empereur est la seule espèce de Manchot dont le mâle couve l'oeuf seul. Pour survivre au froid, les mâles se tiennent les uns contre les autres (formation surnommée "la tortue"), se relayant afin que ce ne soit pas toujours les mêmes individus qui soient exposés au froid sur les bords de la formation. Je rêve de cette solidarité dans notre société. Et cette implication masculine me laisse contemplative.




Avec cette recette, je lance le défi "Raconte-moi, chocolat !" organisé par le site recettes.de pour le mois d'avril 2014 dont j'ai l'honneur de faire partie du jury avec :
  • Albane de Eatmebaby
  • Alaro de Mes petites recettes préférées
  • Ella de La vraie recette
  • Jennifer de La cuisine de Jenny
  • Macaron Passion de Macaron Passion
  • Milye de Cooking Milye
  • Ministre de la bouche du Ministère de la bouche
  • Nathalielielie de Selon l'humeur... ou l'envie...
  • Nicole de Nicole Passions
  • Ninou de Le Miam de Ninou
  • Richard de Atelier aquarelle des saveurs
  • Sandstyle de Les Délices de Sandstyle
  • Spicy de Bienvenue chez Spicy




  • La Marche de l’Empereur
    Version dessert au sarrasin & chocolat

    Pâte à oeuf
     
    *100 g de graines de sarrasin cuites à la vapeur douce (faire tremper toute la nuit puis rincer avant cuisson)
    *4 cuillères à café de poudre de kumquat (cf. explications)
    *2 cuillères à café de sucre rapadura
     
    Mixer les ingrédients.
    Si vous n'avez pas de mixeur, on peut passer les graines de sarrasin cuites au presse-ail avant de mixer la pâte obtenue avec les autres ingrédients pour un résultat très satisfaisant.
     
     
    Poudre de kumquat
     
    - Couper les kumquats en 4.
    - Étaler les quartiers sur une plaque avec papier cuisson et sécher à four haut (dernier étage) à 65°C, pendant une dizaine d'heures.
    - Réduire en poudre (moulin à café Seb Prep'line par exemple)
     
    Comment réaliser les œufs ?
     
    1) Graisser un petit coquetier avec de l'huile de coco.
    2) Garnir le coquetier de la pâte à œuf.
    3) Enfoncer l'index.

    4) Farcir le trou avec la pâte à tartiner.

    5) Boucher le trou avec de la pâte à oeuf.
    6) Démouler (avec l'aide d'un manche à petite cuillère éventuellement)
    7) Couvrir légèrement l'oeuf de miel.
    8) Rouler l'oeuf dans des paillettes de coco.



    9) Déposer l'oeuf sur les pattes palmées.
     
     
    Pâte à tartiner choco-coco
    (inspirée de la recette de Patidou et Chocolat)
     
     *60 g de beurre de coco (cf. explications)
     *2 cuillères à café de purée de cacahuètes
     *110 ml de crème d'amande
     *3 cuillères à café de sucre rapadura
     *1 cuillère à café de vanille en poudre
     *20 grammes de cacao Van Houten
     
     
    Comment faire le beurre de coco ?
    Passer les paillettes de coco au moulin à café pendant 30 secondes.
     
    Comment procéder pour réaliser les pattes palmées du manchot ?
    Aspirer la pâte à tartiner avec une seringue de 20 ml puis dessiner les pattes en pressant doucement le piston.  
     
     




    Pur jus d'ortie



    L'ortie est la plante la plus riche qui soit en chlorophylle, et par voie de conséquence l'une des plus riches en éléments nutritifs vitaux : protéines, vitamines, sels minéraux et oligo­-éléments. 

    Jus obtenu à l'aide d'un extracteur

    Avec cette recette, je lance le défi "cuisine sauvage" organisé par le site recettes.de pour le mois d'avril 2014 dont j'ai l'honneur de faire partie du jury avec :
  • Albane de Eatmebaby
  • Alaro de Mes petites recettes préférées
  • Ella de La vraie recette
  • Jennifer de La cuisine de Jenny
  • Macaron Passion de Macaron Passion
  • Milye de Cooking Milye
  • Ministre de la bouche du Ministère de la bouche
  • Nathalielielie de Selon l'humeur... ou l'envie...
  • Nicole de Nicole Passions
  • Ninou de Le Miam de Ninou
  • Richard de Atelier aquarelle des saveurs
  • Sandstyle de Les Délices de Sandstyle
  • Spicy de Bienvenue chez Spicy














  •  










     
      

    Orties à l'honneur : blinis de quinoa et fèves zahtar



    Quand je vois le limbe doré de mon blini-lune, je pense à ce dicton anglais "every cloud has a silver lining" (= tous les nuages sont bordés d'argent) traduction de notre "à quelque chose malheur est bon". Mais qui me trouvera un avantage à se faire piquer par les orties ? Sans doute le prix à payer pour tout ce que ça apporte. Et voici une recette pour anémiés qui, s'ils manquent de fer, ne manqueront pas d'argent, le prix du quinoa ayant grimpé de 80% en ce début d'année. Avec cette recette, je lance le défi "cuisine sauvage" organisé par le site recettes.de pour le mois d'avril 2014 dont j'ai l'honneur de faire partie du jury avec :
  • Albane de Eatmebaby
  • Alaro de Mes petites recettes préférées
  • Ella de La vraie recette
  • Jennifer de La cuisine de Jenny
  • Macaron Passion de Macaron Passion
  • Milye de Cooking Milye
  • Ministre de la bouche du Ministère de la bouche
  • Nathalielielie de Selon l'humeur... ou l'envie...
  • Nicole de Nicole Passions
  • Ninou de Le Miam de Ninou
  • Richard de Atelier aquarelle des saveurs
  • Sandstyle de Les Délices de Sandstyle
  • Spicy de Bienvenue chez Spicy






  •  
    tartinade de fèves crues au zahtar et ortie
     
    un petit bol de fèves fraîches décortiquées brièvement mixées
    2 cuillères à café de zahtar à l'ortie
    une cuillère à soupe d'huile d'olive
     
    mon zahtar à l'ortie
     
    6 cuillères à café de graines de sésame moulues
    2 cuillères à café d'ortie en poudre (orties au four à 65°C pendant plusieurs heures)
    1 cuillère à café de marjolaine
    2 cuillères à café de thym
    1 cuillère à café de sumac
     
     
    pâte à blinis
     
    200g de quinoa moulu (moulin à café SEB Prep’line)
    250 ml de crème d'amande
    4 jaunes d'oeuf
    1 bouillon de légumes sans sel
    1 cuillère à soupe bombée d'orties en poudre
    1/2 cuillère à café de piment d'Espelette
    2 cuillères à soupe d'huile d'olive
    60 ml d'eau









      
    http://recettes.de/orties
    http://recettes.de/quinoa
    http://recettes.de/feves
    http://recettes.de/sesame
    http://recettes.de/cuisine-sans-gluten
    http://recettes.de/cuisine-vegetarienne
    http://recettes.de/blinis
    http://recettes.de/defi-cuisine-sauvage
    http://recettes.de/orties
    http://cuisinevg.fr/blinis
    http://cuisinevg.fr/quinoa
    http://cuisinevg.fr/feves
    http://cuisinevg.fr/sesame
    http://cuisinevg.fr/zahtar
    http://cuisinevg.fr/cuisine-sans-gluten
    http://cuisinevg.fr/thym